L’éducation pour tous les enfants

Nous nous engageons pour que chaque enfant, indépendant de ses origines, son sexe ou ses besoins spécifiques, ait accès à une éducation de base de bonne qualité. De plus, nous sommes convaincus que le droit à l’éducation s’applique aussi aux enfants en situation d’urgence ou en fuite.

Un enfant en âge de scolarisation sur cinq ne peut pas aller à l’école. Le manque d’infrastructures scolaire, les conflits, les catastrophes naturelles, la pauvreté ou encore le sexe constituent tous des facteurs rendant le droit à l’éducation difficile.

Les conséquences directes à long terme du manque d’éducation sont graves pour les enfants concernés et elles représentent en même temps un énorme défi pour la stabilité et le développement de toute la société.

L’éducation favorise le développement individuel, social et économique, et transmet des valeurs importantes telles que l’égalité des sexes, le traitement attentif de la nature, le respect et la tolérance envers ses semblables, etc.

Ainsi, nous nous engageons à ce que tous les enfants puissent exercer leur droit à l’éducation, même en étant touchés par la guerre, les catastrophes naturelles, la pauvreté ou l’exclusion.

Icon Rucksack

Plus de 260 millions d’enfants dans le monde n’ont pas accès à l’éducation.

Icon Stift

617 millions d’enfants et de jeunes dans le monde ne savent ni lire ni calculer.

Icon Heft

Une diminuation de 12% de la taux de pauvreté aura lieu si les enfants savaient lire.

Notre vision

En 2030, chaque enfant profite d’une éducation élémentaire de qualité.

Éducation en situation de crise

Des millions d'enfants dans le monde sont affectés par des conflits armés et des catastrophes naturelles qui bouleversent leur vie. Grâce à des projets éducatifs, ces filles et ces garçons peuvent à nouveau bénéficier de la normalité, de la sécurité et de perspectives dans une vie quotidienne marquée par les difficultés.

Tout enfant a le droit à l’éducation. Cependant, les conflits armés, les guerres et autres crises humanitaires empêchent de nombreux enfants de se rendre à l’école. Près d’un enfant touché par un conflit sur deux ne peut pas aller à l’école. Lorsque l’on demande à ces enfants leur désire le plus cher, la réponse est souvent: « Aller à l’école! »

Dans les situations de crise, l’éducation peut être une mesure qui protège les enfants, les soutient de façon durable et les sauve. Elle aide les enfants à acquérir stabilité et structure, et les protège des dangers. Après tout, les enfants peuvent s’instruire sur des sujets tels que la santé, l’hygiène, la nutrition et la protection grâce à l’éducation. En allant à l’école, les enfants sont moins susceptibles d’être maltraités, enlevés ou recrutés par des groupes armés.

Avec nos projets d’éducation en situation de crise, nous nous engageons dans le monde entier à faire en sorte que les enfants puissent avoir accès à l’éducation en dépit des crises qui les entournent.

+37 %

Le nombre d’enfants vivant dans des zones conflictuelles depuis 2010 a augmenté. Ces enfants dépendent de l’aide humanitaire pour pouvoir aller à l’école et avoir une perspective d’avenir.

Développement de la petite enfance

Durant les premières années de vie, les enfants développent les compétences de base déterminantes pour leur réussite scolaire future. Notre objectif est ainsi de faire en sorte que tous les jeunes enfants puissent réaliser de manière optimale leur potentiel de développement.

Les premières années d’un enfant sont décisives pour son développement. La façon dont il les vit peut marquer son existence.

Selon une estimation, 250 millions d’enfants de moins de 5 ans ne sont pas suffisamment soutenus dans leur développement. Ils n’ont pas accès à l’éducation préscolaire et leur développement sain est entravé par la maladie et la malnutrition.

Nous soutenons les communautés en construisant des infrastructures préscolaires, en formant des enseignants de maternelle à des méthodes d’enseignements ludiques, en soutenant les parents dans l’éducation non violente et le soutien approprié de leurs enfants, et en leur donnant accès à d’autres services importants dans les domaines de la santé, de la nutrition et de la protection.

Ainsi, nous pouvons donner en particulier aux enfants des groupes de population défavorisés la possibilité de bien grandir, d’être mieux préparés pour leur scolarité et les aider à avoir des perspectives de développement égales.

85% du développement cérébral a lieu pendant les cinq premières années de la vie d’un enfant. Les interventions visant à promouvoir l’égalité des chances et à renforcer durablement de meilleurs résultats d’apprentissage pour les enfants défavorisés sont donc plus efficaces si elles commencent le plus tôt possible et impliquent l’ensemble de l’environnement social des enfants.

Valeria Kunz Responsable des programmes d'éducation Save the Children Suisse

Projets d'éducation

Votre don pour les enfants défavorisés