LES CONSÉQUENCES DE LA CRISE CLIMATIQUE AGGRAVENT LA FAIM

La crise alimentaire mondiale ne montre aucun signe d’apaisement en 2023. Fin 2022, un nombre record de 349 millions de personnes dans 79 pays étaient confrontées à une insécurité alimentaire extrême. Près de la moitié d’entre elles sont des enfants.

D’énormes progrès ont été réalisés au cours des dernières décennies pour réduire la faim dans le monde. Mais une tempête exceptionnelle de hausse du coût de la vie, de chocs climatiques et de conflits est en train d’inverser les progrès et de provoquer une crise alimentaire mondiale sans précédent.

Actuellement, les événements climatiques extrêmes se succèdent: des cyclones au Malawi et à Madagascar, des inondations au Pakistan et des sécheresses successives, comme par exemple au Kenya et dans toute la Corne de l’Afrique. Ces catastrophes naturelles détruisent les moyens de subsistance et les sources de nourriture de nombreuses familles vivant déjà dans la pauvreté. En conséquence, le nombre d’enfants souffrant de malnutrition augmente rapidement. Ils n’ont rien à manger et ont chaque jour des assiettes vides devant elles. À cela s’ajoutent les guerres et les conflits armés qui menacent encore plus la vie des enfants. Nous devons mettre un terme à cette situation!

La vie de millions d’enfants est aujourd’hui en jeu. Près d’un million de personnes luttent déjà pour survivre dans des conditions proches de la famine dans six pays. Nous devons agir maintenant pour stopper cette crise de la faim et éviter une famine généralisée.

Ces enfants ont maintenant besoin de notre aide de toute urgence.

349 Mio.

de personnes dans 79 pays étaient confrontées à une insécurité alimentaire extrême fin 2022.

Exemples de notre travail

Soins médicaux

Nous traitons des enfants malnutris dans des dispensaires et leur fournissons de la pâte d’arachide, riche en nutriments, et des vitamines.

Programmes alimentaires

Les parents apprennent à nourrir sainement leurs enfants, même avec de modestes moyens, et reçoivent des colis de denrées alimentaires.

Formation

Dans nos programmes de formation, les élèves des écoles bénéficient de repas chauds – souvent le seul de la journée.

Save the Children opère avec ses équipes médicales partout dans le monde et, dans de nombreux endroits, nous soutenons les centres de soins locaux, afin de traiter les enfants souffrant de malnutrition et, ainsi, sauver des vies.

La vie de Fatima

La vie de la petite Fatima, âgée d’un an, ne tenait qu’à un fil. Des millions d’enfants doivent lutter pour leur survie. «J’ai apporté ma petite fille à l’hôpital, car elle était malade et faible. On l’a soignée avec des médicaments et de la pâte d’arachides et du lait riches en nutriments. Elle s’est rétablie. Sans l’aide de Save the Children, elle n’aurait sans doute pas survécu», raconte la mère de Fatima.

La vie de Noura

Noura, qui n’a que 15 mois, fait partie de ces enfants qui ont souffert de la faim. En raison de la guerre qui dure depuis cinq ans dans son pays, le Yémen, sa famille avait de la peine à se procurer de la nourriture tous les jours. La petite souffrait de malnutrition aiguë. Toutefois, Noura a eu de la chance: elle a pu être traitée dans l’un des dispensaires soutenus par Save the Children.

Ce que votre don permet concrètement

 

Avec 60 francs

un enfant gravement malade pourra être, p. ex., transporté avec toutes les précautions requises dans un dispensaire où on lui administrera un traitement qui sauvera sa vie.

Avec 120 francs

une famille de 6 enfants pourra, p. ex., recevoir suffisamment de nourriture pour environ 7 semaines.

Avec 250 francs

vous financez, par exemple, des repas pour 250 élèves durant une journée scolaire au Sud-Soudan, afin qu’ils puissent continuer d’aller à l’école malgré la crise alimentaire qui sévit.

 

Votre don est utilisé pour toutes nos activités et là où les enfants qui souffrent en ont le plus urgemment besoin.